Plongée approfondie dans le marché des véhicules électriques au Canada : Types, Avantages et Incitatifs

L’électrification des véhicules canadiens est en plein essor. En effet, les statistiques publiées par la Régie de l’énergie du Canada révèlent que 5,3 % des véhicules immatriculés au Canada en 2021 étaient des véhicules électriques (VÉ). Bien que ce chiffre puisse sembler faible à première vue, les résultats sont en hausse par rapport aux 2,9 % enregistrés en 2019. C’est donc dire qu’en seulement deux ans, le nombre d’immatriculations a presque doublé. Même que deux ans auparavant, celui-ci n’était que de 1 %. Ce bond montre que les VÉ ne sont plus un produit de niche.

En revanche, il est évident que la grande majorité des Canadiens reste à convaincre sur le véhicule électrique. Si vous faites partie de ceux qui ne sont pas convaincus, vous avez peut-être besoin d’obtenir plus d’informations pour considérer de rouler électrique. Avant d’approfondir le sujet, commençons par les bases. Saviez-vous qu’il existe trois types de véhicules électriques?

Véhicule hybride électrique classique (VHÉ)

Le premier type est le véhicule hybride électrique classique (VHÉ), dont on entend parler depuis des décennies. Comme son nom l’indique, le VHÉ combine différents systèmes, soit un moteur à essence traditionnel et une propulsion électrique à batterie. La batterie du véhicule hybride électrique est rechargée par le freinage régénératif qui récupère l’énergie cinétique et par l’entraînement du moteur à combustion interne. Grosso modo, les VHÉ sont vraiment économes en carburant, mais ont tout de même besoin d’essence pour rouler, contrairement au deuxième type de VÉ.

Véhicule électrique à batterie (VÉB)

En effet, les véhicules électriques à batterie (VÉB) ne consomment pas d’essence. Les VÉB fonctionnent entièrement grâce à une énorme batterie électrique située sous le plancher qui optimise le centre de gravité du véhicule. Pour recharger un VÉB à votre domicile, branchez-le à un chargeur de niveau 1 ou 2 sur une prise électrique de 120 ou 240 volts. Vous pouvez également recharger votre véhicule en le branchant à l’une des bornes de recharge publiques de niveau 2 ou de niveau 3 (charge rapide en courant continu) en service dans un grand nombre de stations-service autoroutières et locales, de détaillants et d’immeubles municipaux. Certaines bornes ultrarapides peuvent recharger une batterie à 80 % en 20 à 60 minutes. En règle générale, vous pouvez planifier vos sessions de recharge au moyen d’une application sur votre téléphone.

Véhicule électrique hybride rechargeable (VHÉR)

À mi-chemin entre ces deux types de véhicules partiellement et totalement électrifiés se trouve le véhicule électrique hybride rechargeable (VHÉR ou PHEV en anglais).

Comme l’hybride de base, le VHÉR combine l’électricité et l’essence, à la différence qu’il faut le brancher pour recharger la batterie, d’où son nom. Et comme le VÉB, le VHÉR est livré avec un chargeur pour brancher la batterie, ou vous pouvez utiliser certaines bornes de recharge dans des stations publiques.


Les raisons d’acheter un VÉ varient, quel que soit le type. Beaucoup d’acheteurs considèrent ces voitures comme des choix écologiques et achètent un véhicule électrique pour ses émissions de gaz à effet de serre plus faibles... ou nulles, selon le type choisi. Le VÉ est la décision écologique à prendre, puisqu’il produit peu d’émissions polluantes ou n’en produit pas du tout. Pour d’autres propriétaires, éco signifie « économique ». Nous en parlerons un peu plus loin.


En mode électrique, les VÉ ne produisent pratiquement aucune pollution sonore. En l’absence d’un moteur qui tourne, le roulement est silencieux, tant et si bien que les constructeurs ont dû rendre les véhicules plus audibles pour les piétons et les cyclistes distraits.

D’autres raisons de faire la transition? Le gouvernement fédéral du Canada offre des remises de l’ordre de 5 000 $ sur les VÉ, et les remises provinciales sont souvent équivalentes ou plus importantes. Au Québec, par exemple, les acheteurs de VÉ peuvent bénéficier d’une remise fédérale de 5 000 $, à laquelle s’ajoute une remise provinciale de 7 000 $. Dans certaines provinces, des remises sont également accordées pour l’installation de bornes de recharge à domicile.

De nombreuses villes canadiennes offrent des places de stationnement à prix réduit, voire gratuites, pendant la recharge. Pour l’instant, seule Vancouver a instauré un péage de congestion. Cela dit, d’autres grandes villes confrontées à d’importants problèmes de circulation mettront sans doute à l’essai des mesures incitant les conducteurs à changer leurs habitudes. L’accès gratuit ou à moindre prix au centre-ville pour les VÉ est un argument de poids.

Il existe une autre bonne raison d’envisager l’achat d’un VÉ qui ne reçoit pas autant d’attention dans les médias que le souhaiteraient certains enthousiastes comme nous. Il s’agit de l’expérience de conduite, du départ à la tenue de route. Nous avons mentionné plus haut le freinage régénératif, grâce auquel presque tous les VÉ récupèrent l’énergie. Le freinage par récupération se produit lorsque l’on appuie sur la pédale de frein ou que l’on retire simplement le pied de l’accélérateur pour ralentir en mode roue libre. Avec le freinage régénératif, le véhicule décélère plus fortement. Voilà ce qui distingue nettement le plaisir de la conduite électrique. Tous les VÉ sont dotés de tableaux de données en temps réel qui permettent de suivre en continu l’efficacité écologique de votre style de conduite. Cette façon ludique de devenir écoconscient au volant, on ne peut plus s’en passer. Il ne va pas sans dire que même le véhicule électrique le moins sportif est efficace en accélération.

Comme il n’y a aucun passage de vitesse, lorsque l’on enfonce l’accélérateur, le moteur électrique fournit un couple maximal quasi instantanément. Bien qu’elle soit moins écologique, cette réactivité s’avère plutôt pratique lorsqu’il nous faut une accélération rapide dans un bouchon de circulation. Sur les VÉ, les blocs-batteries sont répartis le long de la partie inférieure du véhicule. Le centre de gravité est donc plus bas, ce qui bonifie l’expérience de conduite.

Alors pourquoi en 2021, 94,7 % des nouvelles immatriculations sont-elles des voitures à moteur à combustion interne plutôt que des véhicules électriques? Impossible d’en avoir la certitude. Cela dit, ces dix dernières années, nous avons souvent entendu parler de l’angoisse liée à l’autonomie. Pourtant, depuis les vingt-quatre derniers mois, on se plaint beaucoup de l’inflation, en particulier de son effet sur le prix de l’essence. Ce sont deux sujets d’actualité très susceptibles de faire gagner les VHÉR en popularité.

Certes, le VÉ n’est pas une solution miracle; l’autonomie est généralement limitée sur les véhicules entièrement électriques. Mais supposons que l’autonomie soit de 60 km – comme celle du Mitsubishi Outlander PHEV – et que vous habitiez à 20 km de votre lieu de travail. Vous pourriez ne plus jamais avoir besoin d’essence pour vous aller travailler. Branchez simplement votre véhicule une fois de retour à la maison. Le VÉ réduit au minimum, voire même à zéro, les besoins en essence, un carburant coûteux et lourdement taxé. En outre, dans bien des régions du pays, il est possible de recharger son véhicule la nuit pour profiter d’un tarif réduit sur l’électricité.

Qu’en est-il si vous n’avez pas à conduire entre la maison et le travail, mais devez prendre la voiture pour vous rendre chez votre grand-mère, à 600 km de chez vous? C’est là que l’utilité du véhicule hybride électrique rechargeable avec moteur à essence prend tout son sens. Comme la plupart des VÉB n’offrent pas une aussi grande autonomie, les conducteurs doivent planifier un arrêt prolongé, peut- être même plus, pour recharger la batterie. Avec un VHÉR, vous n’avez qu’à rouler avec le moteur à combustion interne traditionnel. Finie, l’angoisse de l’autonomie.

Vous pourriez aussi aimer

Électrification

Les véhicules électriques en plein essor

Explorez le virage du Canada vers les véhicules électriques et hybrides, des différents types aux incitatifs et expériences de conduite, et découvrez s'ils sont...

15 janv. 2024 8 minutes

Électrification

CONCEPT Mitsubishi e-Evolution

Découvrez la puissance, le confort et l'efficacité du Mitsubishi e-EVOLUTION CONCEPT. Explorez design, performance, IA intuitive, et plus.

01 juin 2022 7 minutes