Dévoilement des routes les plus spectaculaires d'Amérique du Nord

Une belle route peut transformer un itinéraire en une destination et une bonne voiture en une aventure inoubliable. Qu’il s’agisse de la route elle-même - sinueuse et vallonnée - ou du paysage qui l’entoure, nous savons tous reconnaître une belle route quand nous la rencontrons. Vous saisissez le volant avec un peu plus de vigueur, votre concentration est aigue et votre véhicule semble vous envelopper. Ça peut être en un mot, divin.

Il y a littéralement des milliers de belles routes qui relient divers points à travers l’Amérique du Nord, mais un grand nombre d’entre elles ont tendance à se retrouver sur la côte ouest. Voici une petite sélection de celles que l’on ne peut trouver que si l’on suit les sages paroles des Pet Shop Boys : Go West (Allez vers l’Ouest)!

Richardson Highway (Autoroute Richardson) – Alaska

Il suffit de prononcer le mot Alaska pour que les montagnes, les glaciers et les animaux sauvages se bousculent dans votre esprit. La Richardson Highway, qui s’étend sur près de 600 kilomètres, relie Valdez au sud, à Fairbanks au nord, et vous promet tout ça et bien plus encore.

Il s’agit de la plus ancienne route d’Alaska, qui remonte à 1910, lorsque le major Wilds P. Richardson s’est efforcé de transformer ce qui n’était alors qu’un simple sentier pédestre pour les chercheurs d’or en une piste carrossable.

Avec ses kilomètres de long, cette randonnée n’est pas une promenade du dimanche, et les paysages qu’elle présente vous feront probablement vous attarder plus longtemps que vous ne le pensez. À partir de la borne kilométrique 0, votre voyage commence à Valdez, nichée dans le détroit du Prince William, où l’eau rencontre les montagnes Chugach. De là, elle se faufile vers le nord-est en passant par le col de Thompson, qui, à une altitude de 855 mètres, est reconnu comme étant le tronçon de route le plus enneigé d’Alaska. Préparez-vous donc en conséquence.

Si votre canne à pêche et votre moulinet se sont frayé un chemin dans vos bagages, sachez que la rivière Copper, que suit cet itinéraire, est l’une des meilleures zones de pêche au saumon au monde. Poussez un peu plus loin et vous serez accueilli par le glacier Worthington, l’un des rares au monde à être accessible en voiture.

La route se poursuit et accueille les aventuriers avec un séjour dans les forêts boréales bordant la rivière Tanana. Cette partie de la forêt enneigée d’Amérique du Nord n’est qu’un petit morceau de ce qui constitue l’un des plus grands biomes au monde, qui s’étend en latitude sur l’ensemble de la planète.

Pour nos passionnés qui portent des gants de coureurs automobile, la Richardson - bien qu’entièrement pavée depuis la fin des années 50 - n’est pas une ligne droite. Traversant le sinueux Keystone Canyon (Canyon de Keystone), la route n’est rien de moins que séduisante.

Malgré sa taille et son éloignement, la route est jalonnée de nombreux arrêts pour se restaurer, faire le plein d’essence et se loger. Et pour ceux qui entretiennent l’esprit de Noël tout au long de l’année, une visite à North Pole (Pôle Nord), en Alaska s’impose - une ville située juste avant Fairbanks où le Père Noël et ses rennes ont élu domicile.

Highway Chilcotin Bella Coola (Autoroute Chilcotin Bella Coola) - Colombie-Britannique

Si la Sea to Sky est peut-être l’autoroute la plus populaire pour les conducteurs de Colombie-Britannique, nous pensons que l’autoroute Chilcotin Bella Coola est en fait la meilleure pour son mélange de paysages à couper le souffle et de terrains aventureux. Longue de 457 km, l’autoroute Chilcotin est la seule artère qui relie la pittoresque et minuscule ville de Bella Coola, sur la côte centrale de la Colombie-Britannique, à l’intérieur de la province, et se termine à Williams Lake, le long du fleuve Fraser.

Il y a deux façons de se rendre dans la majestueuse région de Chilcotin : un trajet d’environ sept heures en voiture de Vancouver à Williams Lake (qui vous fera emprunter l’ancienne Sea to Sky) ou, notre itinéraire préféré, le ferry Northern Sea Wolf qui relie Port Hardy, sur l’île de Vancouver, à Bella Coola - parce que toute aventure mérite un trajet en ferry - et croyez-le ce sera une véritable aventure.

La Chilcotin est l’artère principale de nombreuses petites villes de l’intérieur de la Colombie-Britannique. En tant que telle, elle est peu peuplée dans sa totalité et extrêmement pittoresque. Forêts, montagnes, canyons désertiques, ranchs immenses, lacs d’eau claire et quelques-uns des meilleurs sites de camping que nous ayons jamais vus vous attendent. Pour les fans de la série à succès Alone, sachez que l’une des saisons a été tournée dans cette région, les concurrents établissant leur campement près du lac Chilko.

Les villes de Williams Lake et d’Alexis Creek sont des endroits parfaits pour faire le plein de provisions et de commodités, mais aussi de bons points de départ si un voyage le long d’une route forestière vous intéresse.

Si vous décidez de rester sur les sentiers battus, n’ayez crainte, car “The Hill” vous attend à l’extrémité ouest de l’autoroute. Créée lorsque les habitants ont pris les choses en main et ont commencé à creuser au bulldozer de part et d’autre, The Hill ou Precipice s’étend sur 137 km d’ingéniosité canadienne. Une grande partie de cette portion de la route n’est pas asphaltée, mais c’est sans doute la partie la plus intéressante. De nombreux lacets récompensent les conducteurs en leur offrant des vues incroyables sur la chaîne côtière via le col d’Heckerman. Culminant à un peu moins de 1 500 m, la descente vers Bella Coola dure environ 9 km avec des pentes allant jusqu’à 18 %. Même si ce n’est pas pour les âmes sensibles, ce parcours restera à coup sûr un souvenir inoubliable.

Whidbey Island Scenic Way (Route panoramique de l’île de Whidbey) - Washington

Pour les conducteurs à la recherche d’un itinéraire un peu plus court que les deux précédents, la Whidbey Island Scenic Way, dans l’État de Washington, ne fait que 75 km, mais elle est tout aussi intéressante pour ses routes attrayantes, ses paysages dignes de cartes postales et ses délicieux nombreux arrêts.

Alors que la plupart des habitants de Seattle luttent contre la pluie et la brume du nord-ouest du Pacifique, l’île de Whidbey se cache dans “ l’ombre pluviométrique “ des montagnes Olympiques et sa situation dans le Puget Sound (Détroit de Puget) lui confère également un climat plus tempéré. Vous ne devriez donc pas avoir à vous soucier de la neige si vous partez en hiver.

Inauguré en 1935, le pont de Deception Pass est sans doute la principale raison pour laquelle cet itinéraire se trouve sur votre agenda. D’une longueur de 453 mètres, cet ensemble de deux ponts se trouve à l’extrémité nord de Whidbey et la relie à l’île de Fidalgo. Situés à 55 mètres au-dessus de l’eau, ils offrent une vue imprenable. Pour prendre la meilleure photo possible, nous vous recommandons de vous garer au Parc National Deception Pass et de vous y rendre à pied pour un cadrage idéal. N’oubliez pas de rester dans le parc pour faire d’excellentes randonnées et plonger dans l’un des magnifiques bassins de marée.

Si vous vous considérez comme un gastronome, un arrêt à Coupeville n’est jamais une mauvaise idée. Cette localité, l’une des plus anciennes de l’île, compte plus d’une poignée d’endroits où l’on peut manger des fruits de mer parmi les plus frais qui soient. Ce n’est pas pour rien que leurs moules sont célèbres dans le monde entier.

Si vous avez besoin de quelque chose de sucré pour accompagner le salé, un arrêt au Old Spot’s Bistro à Greenbank Farm s’impose pour déguster une légendaire tarte de Whidbey faite à la main - la Loganberry est celle que vous voulez déguster. Faites-nous confiance.

La Whidbey Island Distillery (Distillerie de l’île de Whidbey) se trouve également le long de cet itinéraire et vous offrira volontiers des consommations après la route. Elle est réputée pour ses différentes liqueurs de baies, mais ne manquez pas son whiskey de seigle primé, le Bunker Rye Whiskey.

Wine to Waves Route 128 (Du vin aux vagues ) - Californie

La région viticole de Californie est mondialement reconnue pour ses restaurants classés au guide Michelin, ses paysages époustouflants et, bien sûr, ses vins. La route 128, plus connue sous le nom de “Wine to Waves Route”, est un ruban d’asphalte sinueux qui vous emmène de la vallée de Sacramento à la côte de Mendocino. Cette route devrait figurer en haut de la liste de tous voyageurs. Et avouons-le, le fait que la route commence dans le comté de Yolo est un argument de poids, n’est-ce pas ?

Si vous arrivez au bon moment (fin août), votre voyage peut commencer par une célébration au Earthquake Festival (festival du tremblement de terre) à Winters. Cette fête annuelle est organisée pour célébrer l’essor de la ville après une double série de tremblements de terre qui ont frappé la région en 1892.

À partir de Winters, vous contournerez l’extrémité sud du lac Berryessa avant d’entrer dans la vallée de Napa. Avec plus de 400 domaines viticoles dans la région, vous n’aurez que l’embarras du choix pour vous arrêter et peut-être passer la nuit. Si les grands noms de la région - Robert Mondavi, Stag’s Leap - méritent toujours une visite, un tour dans la région du lac Hennessey vous permettra de découvrir des caves plus artisanales et familiales, où l’expérimentation des cépages est plus fréquente. Si votre estomac gargouille, sachez que la Napa Valley compte plus d’étoiles Michelin par habitant que n’importe quelle autre région viticole au monde.

En continuant vers le nord-ouest, la vallée de Sonoma accueille à bras ouverts 17 zones viticoles américaines différentes. N’oubliez pas de faire des pauses pour admirer l’art local ou pour vous rendre au lac Sonoma ou à la Russian River. Nous vous recommandons de garer la voiture, de vous dégourdir les jambes et de vous sentir envahi par un sentiment d’humilité en vous promenant parmi les énormes séquoias qui peuplent la région.

En continuant vers la côte, ne vous laissez pas attirer trop vite par la promesse de vagues déferlantes. La route 128 traverse “ Petit Tetons “ de Yorkville et descend dans la vallée d’Anderson, où vous pourrez assister à la transformation géologique de la montagne à la vallée et à la côte, avant de rejoindre la célèbre Autoroute 1 de la Californie.

Monument Valley - Utah

Peu d’endroits sur cette Terre sont aussi inspirants et beaux que Monument Valley, dans l’Utah. Si vous n’avez jamais visité la région, préparez-vous à être transporté dans un monde presque extraterrestre, fait de roches rouges et de formations d’un autre monde.

Réglez votre réveil avant le lever du soleil et commencez votre journée en vous émerveillant (et en photographiant) le soleil se levant sur les Mittens Est et Ouest dans le parc tribal de Navajo. Avec des sommets de plus de 1800 m - et des sommets qui se font face - la scène animera sans aucun doute ce jour-là, la conversation autour de la table du petit-déjeuner. Nous vous recommandons le pain frit Navajo (Navajo Fry Bread) au restaurant The View.

En empruntant la Scenic Loop Road (Route panoramique en boucle), vous ne serez sans doute pas seul et aurez peu d’espace pour faire jouer vos muscles de passionné de conduite. Il s’agit d’un endroit très fréquenté - avec des droits d’entrée dans le parc - et la route n’est ni asphaltée ni parfaitement lisse, alors attendez-vous à rouler lentement tout en admirant les paysages. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire et la culture des Navajos, vous pouvez louer les services d’un guide.

Engager un guide vous permettra également d’accéder à certaines zones interdites. Surtout, cela vous permettra de marcher jusqu’à diverses formations que les autres ne peuvent admirer que derrière leur vitre d’auto.

Il y a 11 sites différents le long de l’itinéraire en boucle, et la plupart vous sembleront certainement familiers, car ils ont probablement fait partie d’un ou deux films que vous avez aimés.

Comme les températures peuvent être très élevées dans la région, nous vous recommandons de choisir les saisons intermédiaires et de ne pas vous limiter à cette seule route de 27 km. À partir de là, vous êtes à moins d’une heure de la Valley of the Gods (Vallée des Dieux) et du Natural Bridges National Monument (Monument national des ponts naturels). Moab, le parc national de Canyonlands et le parc national d’Arches sont également assez proches, en remontant l’autoroute 191.

Angeles Crest (Crête des Anges) - Californie

Il n’y a peut-être pas de route plus proche et plus chère au cœur d’un passionné de conduite que l’ensemble de 106 km de tours et de détours connu sous le nom d’Angeles Crest Highway (autoroute de la Crête des Anges). À quelques minutes (ou heures, selon la circulation) du centre-ville de Los Angeles, Angeles Crest grimpe jusqu’à un sommet de 2 409 m à Dawson Saddle dans les montagnes de San Gabriel, récompensant les conducteurs avec certaines des vues les plus pittoresques de Los Angeles et du comté de San Bernardino.

Bien entendu, les vues exceptionnelles ne sont pas la seule chose dont Angeles Crest peut se vanter. S’élevant au nord de La Cañada Flintridge, la route commence de façon relativement droite et décontractée. Avant de vous précipiter, nous vous recommandons de prendre un café et de savourer un déjeuner Machaca au café de Hill Street avant de prendre la route.

Quelques longs virages vous accueillent avant que l’asphalte se déroule comme une pelote de laine que des chatons ont fait rouler dans tous les sens. Sur un tronçon de 50 km, il y a plus de 200 virages individuels.

L’état des routes est généralement exceptionnel depuis la reconstruction de l’autoroute en 2009, et il peut être facile pour certains de surestimer l’adhérence de leurs pneus ou leurs capacités - surtout après avoir réussi à franchir quelques sections plus techniques - alors n’oubliez pas de vous ménager.

Il y a beaucoup d’aires de repos et d’embranchements panoramiques le long de la route, donc si vous préférez flâner plutôt que d’attaquer à fond, ne vous inquiétez pas car vous pouvez laisser passer les véhicules plus rapides. Gardez l’œil ouvert pour repérer les panneaux d’information le long de l’itinéraire. En raison de son altitude, du terrain voisin de la forêt d’Angeles et de sa position parmi les sommets, la route peut être affectée par des incendies, de la neige et des éboulements.

Un arrêt à Newcombs Ranch - un relais routier dont les origines remontent à 1888 - est absolument indispensable. Le parking à lui seul accueille une exposition de voitures classiques, exotiques et rares, qui rivaliserait avec certains des événements les mieux organisés auxquels vous ayez jamais assisté. Si vous êtes amateur d’autographes, gardez l’œil ouvert car de nombreuses célébrités au volant de bolides fréquentent ce coin de pays, même si nous pensons que la balade en voiture suffit à elle seule à constituer un souvenir inoubliable.

Vous pourriez aussi aimer

Nouvelles routes

Le parrain du S-AWC découvre les pistes glacées

Pendant une semaine en février, la légende s’est rendue sur une piste de glace spécialement aménagée au Québec pour montrer aux journalistes de toute l’Amérique...

02 avr. 2024 2 minutes

Nouvelles routes

Une aventure hivernale canadienne à Whistler

En janvier 2024, nous sommes partis en mission dans la belle ville de Whistler, en Colombie-Britannique, où l’hiver battait son plein et où de nombreuses aventu...

02 avr. 2024 8 minutes

Nouvelles routes

Bucket List - Rouler vers l'ouest !

Découvrez les plus beaux trajets d'Amérique du Nord, de la Richardson Highway en Alaska à la route Chilcotin Bella Coola en Colombie-Britannique, avec Mitsubish...

01 févr. 2024 9 minutes