10 astuces de conduite intelligentes pour maximiser l'efficacité énergétique

Que vous soyez au volant d’un véhicule à essence ou d’un véhicule rechargeable, il existe d’autres moyens d’économiser que de rouler très lentement. Alors qu’il est prévu que le prix de l’essence dépasse à nouveau le seuil des deux dollars le litre en 2023, niveau auquel le prix du diesel au Canada s’est obstinément maintenu pendant une période prolongée, il convient d’examiner tous les moyens permettant aux conducteurs d’économiser de l’argent, d’autant plus que l’inflation grignote les économies et augmente les prix dans tous les secteurs.

Il existe différentes stratégies et techniques de conduite selon que vous conduisez un véhicule traditionnel à moteur à combustion interne ou un véhicule électrique, qu’il s’agisse d’un hybride électrique rechargeable (VHÉR) ou d’un électrique à batterie (VÉB) qui n’utilise que des électrons. Oui, les conseils traditionnels d’économie de carburant, tels qu’«accélérer lentement» et «éviter de dépasser la limite de vitesse», sont toujours utiles, mais les nouvelles technologies automobiles apportent différentes stratégies d’efficacité qui peuvent varier selon le véhicule que vous conduisez.

Voici donc 10 conseils et stratégies qui vont au-delà des techniques de conduite superprudentes et qui permettront aux conducteurs d’économiser de l’argent: les cinq premiers sont valables quel que soit l’énergie utilisée, tandis que les cinq suivants concernent plus particulièrement les véhicules rechargeables.

1

Regarder loin devant soi pour fluidifier le trafic. Cette stratégie clé en matière de conduite et de sécurité aide les conducteurs à éviter les arrêts complets inutiles et préjudiciables au rendement énergétique du véhicule, en particulier en ville. Il est moins probable que vous accélériez brusquement (et de manière inefficace) si vous voyez un feu rouge ou la circulation à l’arrêt devant vous, et le fait de voir une personne s’approcher d’un passage pour piétons au loin peut vous faire ralentir et afin d’éviter un arrêt inutile.

2

S’informer sur les schémas de circulation et de construction. Évitez si possible les heures de pointe et les rues encombrées par des travaux de longue durée. Une simple vérification rapide de votre itinéraire avant de partir grâce à diverses applications en ligne peut vous aider à économiser du carburant et à éviter les contrariétés.

3

Entretenir son véhicule pour réaliser des économies. Il n’y a pas que les vidanges d’huile et les mises au point qui peuvent améliorer le rendement énergétique. Des mesures de base que vous pouvez prendre vous-même, comme le maintien du niveau de gonflage des pneus, le retrait des porte-bagages de toit et des porte-vélos lorsqu’ils ne sont pas utilisés et la réduction du nombre d’objets lourds dans le coffre, sont également utiles.

4

Éviter d’utiliser le régulateur de vitesse dans les côtes. Il est vrai que le régulateur de vitesse peut aider à éviter les petits coups d’accélérateur sur l’autoroute dont l’effet, à la longue, peut s’accumuler plus vite que celui d’une vitesse constante contrôlée électroniquement. Mais même une pente douce peut obliger un véhicule contrôlé par un régulateur de vitesse à rétrograder de plusieurs rapports pour maintenir la vitesse, ce qui augmente le régime du moteur et la consommation de carburant. Une stratégie plus sage pour économiser du carburant consiste à augmenter doucement la vitesse (surveillez votre vitesse, soyez prudent et respectez les limites de vitesse) dans les descentes si possible avant que la route ne remonte, puis à arrêter le régulateur de vitesse juste à la vitesse programmée.

5

Tenir compte de ses habitudes de conduite. À court terme, cela signifie qu’il faut tenir compte de votre emploi du temps quotidien pour combiner les déplacements, ce qui permet d’économiser du temps et du carburant. Surtout par temps froid, tous les véhicules sont plus efficaces une fois réchauffés. À plus long terme, il peut s’agir d’examiner où vous conduisez le plus et quel type de véhicule vous coûtera le moins cher à conduire.

Pour les propriétaires de véhicules rechargeables

6

Recherchez tous les programmes d’incitatifs pour les bornes de recharge à domicile. La plupart des acheteurs potentiels sont au courant des principales remises offertes par les gouvernements pour les véhicules neufs, comme la remise fédérale pouvant at- teindre 5 000 $ pour un VÉB ou un VHÉR à grande autonomie (50 km ou plus d’autonomie en mode tout électrique) et les montants similaires offerts actuellement par la plupart des provinces. Mais il existe également divers types de remises écologiques accordées par les administrations locales ou les services publics, qui permettent d’obtenir des prêts subventionnés ou économiques pour l’installation de bornes de recharge pour VÉ à domicile (équipement de recharge pour véhicule électrique ou EVSE). Ces équipements permettent de recharger plus rapidement les véhicules entièrement électriques pendant la nuit, bien qu’un câble de recharge standard de 110 volts puisse suffire à recharger certains VHÉR pendant la nuit.

7

Ne jamais manquer une occasion d’utiliser une borne de recharge gratuite. Leur nombre est peut-être en baisse, mais pour une économie maximale, il vaut la peine de les rechercher. Soyez courtois, et laissez la place dès que vous avez terminé.

8

Étudier et raffiner ses changements de mode de conduite. La plupart des véhicules rechargeables disposent de différents modes de conduite qui font varier le niveau de régénération lorsque vous relâchez l’accélérateur. Nous vous conseillons de consulter votre manuel pour obtenir des recommandations sur chacun d’entre eux et de garder un œil sur les scores ou les notes ludiques que vos changements de modes vous permettent d’obtenir.

9

Climatiser l’habitacle pendant la recharge. Le fait de disposer d’un EVSE à domicile est très utile pour le confort de l’habitacle, car vous pouvez utiliser votre application ou la minuterie de la climatisation de votre véhicule pour réchauffer ou refroidir ce dernier alors qu’il est encore branché, juste avant votre départ, ce qui vous permet de partir avec une recharge complète.

10

Le freinage régénératif n’est pas toujours votre ami. Bien que les hybrides et les VHÉR offrent tous un système de freinage régénératif qui récupère efficacement l’énergie perdue en raison de la chaleur de friction sur les freins ordinaires, n’oubliez pas que la vitesse de croisière est généralement préférable au freinage régénératif pour une efficacité maximale. Regardez ce qui se passe loin devant, évitez de vous arrêter complètement lorsque c’est possible et gardez votre freinage régénératif pour les feux rouges ou dans les longues descentes.

Vous pourriez aussi aimer

Conseils et astuces

C’est le temps des pneus d’hiver

Découvrez pourquoi les pneus d'hiver sont essentiels et quand les installer pour une conduite sécuritaire dans les conditions froides du Canada.

01 déc. 2023 3 minutes

Conseils et astuces

Entretien du printemps de votre véhicule

Conduisez en douceur ce printemps: conseils d'entretien essentiels, vérification des liquides, inspection pneus pour une route sûre.

15 mars 2023 6 minutes

Conseils et astuces

Dix conseils de conduite pour économiser

Découvrez dix conseils pratiques pour économiser et maximiser l'efficacité énergétique, que vous conduisiez un véhicule à essence ou électrique (VÉ).

01 mars 2023 8 minutes